Citations dans le texte

Par définition, un document scientifique comporte dans le texte de nombreuses citations d'autres textes scientifiques qui appuient ce que l'on avance. C'est ce que l'on appelle les sources. ATTENTION :
Reprendre des parties de texte d'un autre auteur ou présenter les idées d'un autre sans le citer explicitement constitue du PLAGIAT. Le plagiat est strictement interdit à l'ULg comme dans tout travail scientifique (voir par exemple la brochure Le plagiat ? Pas pour moi éditée par l'ULg.

Afin de faciliter le travail du lecteur, les normes de publication de l'A.P.A. sont très précises quant à la manière de faire ces citations.



Règle générale de citation#

Citer un document signifie que l'on a personnellement lu le document en question. Dans le cas où on veut se référer à ce qu'un dit un autre auteur, voir citations secondaires.

La règle générale est de signaler systématiquement dans le texte, l'auteur et la date de chaque document cité.

Comme tous les documents cités dans le texte doivent ABSOLUMENT se retrouver dans la bibliographie de fin de volume, cette clef AUTEUR+DATE permettra sans équivoque de toujours retrouver la référence complète d'un document cité.

Cette citation peut se faire de 3 manières différentes :

  • Entre parenthèses : nom de l'auteur et année de publication séparés par une virgule
    Une tendance nette (Dupont, 2011)...
  • Nom de l'auteur dans le texte et année de publication entre parenthèses
    Comme Dupont (2011) le fait remarquer,...
  • Nom de l'auteur et année de publication directement dans le texte
    En 2011, Dupont faisait remarquer,...

ATTENTION :
Dans un même paragraphe, on ne répète pas la date s'il est clair qu’on fait référence au même travail.


La règle générale est de ne citer QUE le nom des auteurs et pas leurs prénoms.

Cependant, s'il apparaît que dans la bibliographie, des auteurs ont le même nom, alors, il faut ajouter l'initiale de leur prénom dans TOUTES les citations où ils apparaissaient, même si les années de publication diffèrent.

  • S. Freud (1928) ... A. Freud (1949)
  • Dans ses premiers travaux sur la question (S. Freud, 1928)...
  • Une autre voie a aussi été ouverte (A. Freud, 1949)...


Le document cité comporte plusieurs auteurs#

On distingue 3 cas selon le nombre d'auteurs que comporte le document cité :

  • 2 auteurs : à chaque fois, citer les 2 noms (si on place les 2 noms dans la parenthèse, il faut les séparer par le symbole "&").
    Sussman et Gifford (2012) ont montré que...
    Une équipe américaine (Sussman & Gifford, 2012)...
    En 2012, Sussman et Gifford...
  • de 3 à 5 auteurs
    • La première fois, citer TOUS les auteurs
      Brown, Magain, et Dolby (1987) estiment...
      D’autres auteurs (Brown, Magain, & Dolby, 1987)...
    • Ensuite, UNIQUEMENT le nom du premier auteur suivi de "et al." (= et alii, locution latine qui signifie "et les autres")
      ... ont critiqué la méthodologie de Brown et al. (2009)
    • Une seule exception : si, en suivant la règle précédente, deux références différentes de la même année étaient abrégées de la même manière, citer AUTANT d’auteurs que nécessaire pour permettre de lever la confusion, suivis d’une virgule et de "et al." s’ils n’ont pas tous été cités.
      ... Dupont, James, Brown et al. (2009) ainsi que Dupont, James, Bradner, et al. (2009)...

  • 6 auteurs et plus
    • Dès la première apparition, citer UNIQUEMENT le nom du premier auteur suivi de "et al."
    • Une seule exception : s'il y a confusion possible entre deux références (premier auteur identique ET année identique), citer AUTANT d’auteurs que nécessaire pour lever la confusion suivis d’une virgule et de "et al." s’ils n’ont pas tous été cités.


L’auteur est une association#

2 cas possibles :

  • S’il n’existe pas d'abréviation courante et bien connue : Citer le nom de l’association comme auteur à chaque fois
  • S’il existe une abréviation courante
    • La première fois, donner le nom entier suivi entre crochets de l'abréviation
      Une équipe de chercheurs (National Institute of Mental Health [NIMH], 2006)...
    • Ensuite, uniquement l'abréviation
      Une autre recherche (NIMH, 2006) a conduit...



Il n'y a pas d’auteur au document#

Bien que cela soit assez rare, il peut arriver que le document ne comporte aucun auteur, pas même une association agissant en tant qu'auteur. Il s'agit alors d'un véritable anonyme.

Dans ce cas, il suffit de citer les 2 ou 3 premiers mots de la référence (généralement le titre) suivi d'une virgule et de l'année de publication.

  • entre guillemets pour un titre d’article ou de chapitre
    ... une autre recherche ("Study Finds", 1982) ...
  • en caractères italiques pour un titre d’ouvrage ou de périodique
    Le livre College Bound Seniors (1979),...



Citations multiples#

Régulièrement, on doit faire référence à plusieurs travaux pour illustrer un point du texte. Dans ce cas, il faut :

  • Citer les différents travaux dans l’ordre où ils apparaissent dans la liste de références bibliographiques ;
  • Séparer les différents travaux par un point virgule ;
  • Si on cite différents travaux d'un même auteur ou groupe d'auteurs, ne pas répéter son (leurs) nom(s), mais séparer les dates de ces différents travaux par une virgule.
    Plusieurs études (Eggen, 2011 ; Magis & Raiche, 2010, 2012 ; Smith et al. 1998, 2005a, 2005b, in press ; Stark, 2002)...

Cas particulier :

Si on s'appuie plus particulièrement sur une de ces références, on considère alors qu'il s'agit d'une référence principale et que les autres sont complémentaires.

Dans ce cas, on peut citer en premier lieu la référence principale, quelle que soit sa date de publication, suivie d’un " ;" puis de "see also" ou en français "voir aussi" et les références complémentaires dans l'ordre de la liste bibliographique.

...(Durand, 2004 ; see also Albert, 2007 ; Williams, 2005)...



Citation d'un auteur cité par un autre auteur (citation secondaire)#

Très souvent, un document scientifique fait référence à d'autres travaux. Il s'agit d'ailleurs là d'une des caractéristiques essentielles des travaux scientifiques. C'est ce qu'on appelle le "tissu" scientifique.

Il peut arriver que l'on souhaite faire référence à un de ces travaux cité lui-même dans le document qu'on a en main.

  • Idéalement, il convient de ne pas se contenter de ce qu'en dit un autre auteur (qui a peut-être mal compris ou mal interprété le document original), mais de toujours retourner lire le document original afin d'être sûr de ce qui y est dit.
  • Si ce n'est pas possible, il faut faire clairement apparaître que ce qu'on a lu, ce n'est pas le document original (appelé document primaire). C'est ce qu'on appelle une citation secondaire. Dans ce cas :
    Indiquer le nom de l'auteur du document primaire et entre parenthèses "as cited in" (adaptation française "cité par") et le nom de l'auteur du document secondaire.
    En 2009, Durand (as cited in Dupont, 2011)...
    Une nouvelle perspective (Durand & Brown, 2010, cités par Dupont, 2011)...



Citation d'une partie spécifique d'un document#

Il peut arriver que l'on souhaite citer un élément particulier d'un document, comme par exemple un chapitre particulier d'une monographie[1], un tableau ou un graphique.

Dans ce cas, ajouter cette information dans la parenthèse, juste après la date, en la séparant par une virgule : le mot "page" doit être abrégé, MAIS PAS "Chapitre" ni "Figure".

...(Winmorth, 2010, Chapter 3)...
...(Dustin & Bred, 2008, p. 10)...
...(Smith, 2009, Figure 4)...
ATTENTION :

Lorsqu’on cite textuellement un auteur, il est obligatoire de mettre son texte entre guillemets et TOUJOURS indiquer la/les page(s) dans la citation.

[#1] Ne pas confondre avec un chapitre écrit par un ou des auteur(s) spécifique(s) à l'intérieur d'un ouvrage avec éditeur(s) scientifique(s).



Référence à des discussions personnelles#

Il peut arriver que l'on souhaite faire référence à une information qui n'est pas publiée mais que l'on a obtenue au cours d'une conversation personnelle (lettres, mémos, discussions orales...).

Dans ce cas, on ne peut évidemment s'approprier cette information. Il convient de la rapporter à son véritable auteur en donnant dans le texte les initiales des prénoms et la date aussi précise que possible et en ajoutant la mention "personal communication" ou, adaptation française "communication personnelle".

...(T. Meulemans, personal communication, February 11, 2012)
...(T. Meulemans, communication personnelle, 12 Février, 2012)
ATTENTION :

Comme il ne s'agit pas d'un document pouvant être retrouvé par le lecteur, il ne faut pas ajouter cette référence à la liste de référence en fin de volume.

C'est le seul cas où une référence citée dans le texte n'apparaît pas dans la liste de référence.

« This page (revision-16) was last changed on 30-Mar-2012 11:36 by Paul Thirion