Liste de référence




Que faut-il citer ?#

La liste de référence d'un document a pour but de permettre au lecteur d'identifier et de retrouver TOUS les documents originaux cités dans le texte et sur lesquels s'appuie celui-ci. Il faut donc y placer :
  • Tous les documents effectivement lus et cités explicitement dans le texte ;
  • Uniquement ceux-ci.
Bien souvent, l'auteur a lu beaucoup plus de documents sur le sujet que ce qu'il cite effectivement dans le reste du travail. Aussi est-il tenté d'ajouter ces références à la liste de référence.

MAIS CELA EST RIGOUREUSEMENT INTERDIT.

Si l'on souhaite faire bénéficier le lecteur de ces références intéressantes sur le sujet, rien n'interdit d'ajouter une seconde liste, appelée par exemple "bibliographie" ou "compléments bibliographiques", reprenant ces autres références.

Cette seconde liste devra être clairement distincte de la liste de référence proprement dite.

ATTENTION : il existe deux exceptions à cette règle de ne reprendre QUE les documents effectivement lus et cités :
  • Lorsqu'on a des références secondaires incluses dans des méta-analyses on peut les ajouter dans la liste de référence s'il y en a moins de 50, en les faisant précéder du symbole "*".

    En début de liste, on ajoutera une explication comme par exemple "References marked with an asterisk indicate studies included in the meta-analysis" ou, en français, "Les références précédées d'un astérisque indiquent des études incluses dans la méta-analyse".

Chacune des références de cette liste devra donc comporter :

  • Toute l'information nécessaire pour localiser la référence ;
  • Mais rien de plus.

C'est ce qui va être précisé dans pour chaque type de document.



Comment faut-il rédiger la liste de référence ?#

La liste de référence :
  • Se place en fin de document ;
  • Double interligne entre les références ;
  • Indentation (mise en retrait de la première ligne) de chaque référence ;
  • Orthographe strictement identique à la citation dans le texte ;
  • Ordre alphabétique strict (y compris les espaces) des auteurs, puis chronologique, puis des débuts de titres (en faisant abstraction de l'article initial) ;
Si on fait référence à plusieurs travaux du(des) même(s) auteur(s) publiés la même année, il faut classer ces références dans l'ordre alphabétique du début du titre (sans tenir compte de l'article initial) et ajouter "a" juste derrière l'année pour le premier, "b" pour le second...
Exemples :


       Kaufman, J. R. (2008). The...
       Kaufman, J. R. (2010a). The control of...
       Kaufman, J. R. (2010b). Roles of...
       Kaufman, J. R. (in press). Regards...
       Kaufman, J. R., Jones, K., & Cochran, D.F. (2007). An...
       Kaufman, J. R., & Wong, D. F. (2005). Absolute...
       Kaufman, A. S., & Albert, D. F. (2002). An explanation...

  • Chaque composante (auteurs, date, titre, informations de publication) est séparé par un point
ATTENTION : si l'information se termine déjà par un point (cas d'une abréviation) , un "?" ou un "!", celui-ci suffit : il ne faut pas ajouter de point supplémentaire, un seul signe de ponctuation suffit.
  • L’élément essentiel pour le type de document en question (outre les auteurs et la date) est mis en italique (ce sera précisé pour chaque type de document);
  • Les abréviations sont systématiquement évitées, à quelques exceptions près comme par exemple chap. (chapter), Ed. (editor) , Eds. (editors), Pt. (part), Rev.ed. (revised edition), n.d. (non daté), Vol. (volume), Trans. (translator), Suppl. (supplement)….
Il est évident que pour rédiger correctement une référence bibliographique, il est nettement préférable, voire indispensable, d'avoir en main le document à citer !



Règles spécifiques pour chaque type de document#

« This page (revision-19) was last changed on 30-Mar-2012 11:36 by Paul Thirion